Les principales sources d'aide au financement d'un départ en vacances

 

Nos Coups de Pouces !


(dans la limite de 10%, pour les séjours organisés par les AROEVEN de Grenoble, Lyon et Clermont-Ferrand)

  • 5 % de réduction si inscription de deux enfants d’une même fratrie.
  • 10% de réduction si inscription de trois enfants d'une même fratrie.
  • 5% de réduction si vous anticipez l’inscription de votre enfant sur son séjour été (offre réservée aux individuels et cumulable avec les autres aides si inscriptions clôturée avant la fin des vacances scolaires de Pâques de la zone A)
  • 5 % pour les enfants d'agents de la fonction publique d' Etat - une aide journalière est possible également en fonction de son QF (cf.site de la SRIAS - ARA)

La Caisse d’allocations familiales (CAF)

En fonction du quotient familial, les CAF accordent aux familles allocataires des aides dont le montant varie suivant le type de séjour. Elles sont utilisables pour des séjours de vacances collectives, des accueils de loisirs et de scoutisme. Dans tous les cas, l'organisme d’accueil doit être conventionné avec la CAF.
Il est nécessaire de se renseigner auprès de la CAF de son lieu de résidence.

Le Conseil Général

Cette collectivité territoriale peut intervenir en complément des autres aides sous la forme d'une allocation, pour aider les familles en très grandes difficultés. www.conseil-general.com
Se renseigner auprès des assistantes sociales de son quartier.

Les communes (la mairie)

Les communes ou leurs regroupements agissent socialement par le biais de leurs services sociaux, le CCAS ou le service jeunesse. La collectivité propose des séjours de vacances et des accueils de loisirs qu'elle organise ou fait appel à des organisateurs associatifs. L'aide est souvent calculée en fonction du quotient familial et elle est directement déduite de la participation des familles. Se renseigner auprès de la mairie de sa commune.

Aides exceptionnelles

En fonction de la situation sociale de certaines familles, des aides exceptionnelles peuvent être obtenues couvrant ainsi tout ou une partie du séjour. Généralement, il est nécessaire que cette demande soit instruite par un assistant social des organismes suivant : le CCAS de la commune, les services sociaux du Conseil général du département. S’adresser en premier lieu à l’assistante sociale de son quartier ou au bureau d’aide social (CCAS) de sa commune.

Les comités d'entreprise - Les œuvres sociales

Leur action se présente sous diverses formes : bons et chèques vacances, politiques tarifaires (sur la base du quotient familial, du revenu imposable, ou d'autres indicateurs), actions particulières avec des associations... L'assistante sociale ou le secrétariat du CE informeront les familles de ces possibilités. Se renseigner auprès de son comité d’entreprise ou de son employeur.

La Jeunesse au Plein Air (JPA)

 

La JPA et l'Agence Nationale pour les Chèques Vacances (ANCV) sont partenaires pour attribuer des Aides aux Projets Vacances. Elles mettent en place des aides au premier départ des enfants et des adolescents.
Des projets régionaux sont également proposés par les comités départementaux. Se renseigner auprès d'eux. www.jpa.asso.fr

Les associations de solidarité dites caritatives

Des associations caritatives (le Secours populaire, les Restos du cœur, pour les plus connues...), recueillent des fonds pour aider le départ d’enfants de milieux modestes ou défavorisés. Ces associations mettent en place leurs propres critères d’attribution. Se renseigner auprès de sa mairie ou des structures locales ou départementales.

 

A SAVOIR

Nous acceptons les bons CAF, les chèques vacances, les prises en charge des comités d’entreprises, des services sociaux...

L’Aroéven est une association qui œuvre pour le départ en vacances du plus grand nombre d’enfants et d'adolescents dans des séjours de qualité.